Un jour, scanner sera la meilleure façon de bien manger !

Publié le 03/04/19

Les applications de selfscanning alimentaire font partie de notre quotidien. Selon une étude de Kantar World Panel publiée en septembre 2018, nous serions environ 8% à nous baser sur ces dernières pour bien acheter. Un phénomène qui n’est pas sans conséquence sur le contenu de notre chariot… et demain de nos produits.

Vous reprendrez bien un peu de réassurance ?

Scandales alimentaires, souci du mieux-manger et du bien acheter, les applications de selfscanning ont connu ces derniers mois, un véritable boom ! Star parmi les stars, Yuka, avec ses 7,5 millions d’utilisateurs en France fait aujourd’hui office de référence… mais catalyse aussi quelques critiques.


Yes, we scan !

Pour établir son jugement, l’application à la carotte, comme toutes les autres, s’appuie sur la base de données Open Food Facts. Cette dernière, libre d’accès, répertorie les informations légales de plus de 500 000 produits. Sur cette base, les applis synthétisent notamment les valeurs nutritionnelles et les additifs pour sortir un nutri-score qui recommande ou pas la consommation du produit.

De mauvais à excellent en passant par bon ou médiocre, l’appli dresse une fiche très synthétique du produit… sans toutefois encore tenir compte du profil de son utilisateur (Rien d’étonnant à ce qu’un sportif consomme par exemple plus de sucre !).


Buy or Not, l’appli diet-éthique.

L’appli Buy or Not, elle, va encore un peu plus loin en ajoutant à son nutri-score une dimension éthique. En clair, lorsque vous scannez un produit, vous savez s’il est bon pour vous, pour la planète, s’il respecte son environnement, ses salariés et s’il est aligné sur ses valeurs.

Dans le cas contraire, vous êtes non seulement informé des pratiques de la marque et vous pouvez rejoindre une campagne de boycott en ligne. Campagne transmise à la marque, à qui il incombe ensuite de réagir pour retrouver la confiance des consommateurs.


Ça bouge chez les industriels !

Depuis l’explosion du smartphone, le consommateur s’est transformé en consomm’acteur. Il concentre désormais l’information et l’action dans une logique de vie meilleure.

Et ça marche ! Face au phénomène du selfscanning, de plus en plus de fabricants se mettent à revoir certaines de leurs recettes pour être en conformité avec ces nutri-scores.

Finalement, plus que jamais, le client a toujours raison !

Crédit photo : Yuka

Crédit photo : Buy or not