Un jour, pour les vacances, ce sera crème solaire et solidaire.

Publié le 24/04/19

Du sens et de l’expérience ! Voilà assurément ce qu’on attend de la vie aujourd’hui. Le marché du voyage n’échappe pas à la règle. Désormais le tourisme se fait utile et responsable, aussi bien à l’autre bout du monde qu’à côté de chez nous. Plus qu’un épiphénomène : une tendance lourde. Enfilez de bonnes chaussures, on vous sert de guide !

See the REAL world…

Venez voir le monde en vrai. Telle est la promesse de I Like Local, une des dix start-up néerlandaises tout récemment sélectionnée par le géant de la réservation en ligne Booking.com, dans le cadre de son programme Booking Booster visant à promouvoir le tourisme durable. Comme beaucoup d’autres en ce moment, la jeune pousse batave mise sur l’expérience locale et le voyage en dehors des sentiers battus.


Travail du cuir à Jakarta ou séjour dans un village berbère…

Not On  Map, Autenteo, Impulse Travel… s’ils sont de plus en plus nombreux aujourd’hui à proposer un tourisme différent, ils ont tous en commun de vouloir nous plonger au cœur même de quotidiens parfois très éloignés des nôtres. Comme ce séjour en Colombie, qui mêle découverte d’une ferme de café et rencontre avec des démineurs chargés de nettoyer et de sécuriser une zone autrefois en guerre.


Le tourisme qui profite à tous

S’immerger dans la vie des habitants participe évidemment à une meilleure compréhension des autres et, au-delà, du monde. Mais plus encore, c’est aussi un formidable renforcement de l’économie locale. Emplois, revenus complémentaires, commerces, mais aussi éducation, défense de l’environnement ou encore de la culture… le tourisme solidaire profite ainsi à l’ensemble des parties prenantes, et non plus seulement à une poignée d’individus.


Ça se passe aussi près de chez vous !

Mais pas besoin de partir à l’autre bout du monde pour être dépaysé et faire de belles rencontres. Depuis plus d’un an, la startup Oh la Vache ! propose des séjours en immersion à la ferme. De la fabrication du fromage dans les Pyrénées au travail des huîtres dans le bassin d’Arcachon en passant par la découverte du Safran en Provence, ce sont près de 90 formules d’hébergement qui sont ainsi proposées. Et ça marche ! Le succès est au rendez-vous. Les “ruraux-touristes” redécouvrent avec bonheur le travail de la terre et les agriculteurs y voient une source de revenus complémentaires non négligeable (jusqu’à 1/3 pour certains). Mais, surtout, pour beaucoup, c’est la revalorisation de leur activité auprès d’un public pas toujours bien informé. A Noël dernier, la startup a même lancé des coffrets cadeaux vendus sur son site, chez Biocoop et Nature et Découverte.


Le tourisme responsable, un secteur durable ?

Ils sont en tout cas nombreux à y croire. Aussi bien du côté des voyagistes, (le programme Booster de Booking.com est doté d’un fonds de 2 millions d’euros), que des voyageurs, puisque selon une étude de janvier 2018 du comparateur de vols et de voyages Easyvoyage, 66% des internautes interrogés déclaraient considérer le tourisme responsable comme indispensable.

Alors prêts à embarquer pour de nouvelles expériences ?

 

Crédit photo : Not On the Map

Crédit photo : Autenteo