Un jour, on aura des hyper-spécialistes pour tout (vraiment tout).

Publié le 16/09/19

Le “tout sous le même toit” s’essouffle. De plus en plus, les hypermarchés cherchent à réduire leur surface de vente et à se débarrasser notamment des secteurs du type équipements de la maison au profit de l’alimentaire. Une tendance qui s’accompagne de son pendant : le retour des magasins hyper spécialisés. Des commerces pour le moins uniques !

Des boutons, des rubans adhésifs, du réglisse…

 

Le phénomène touche essentiellement les grandes capitales, mais il est très symptomatique des bouleversements du retail. C’est ainsi que dans des rues très commerçantes, émergent des boutiques ultra spécialisées qui ne vendent qu’un seul et même type d’article. A Berlin, notamment, il existe une boutique qui ne vend que des boutons, une autre toutes sortes de rubans adhésifs ou même une animalerie uniquement dédiée aux fourmis et à l’équipement de terrarium. Une hérésie à l’heure des possibilités infinies du web ? Pas nécessairement…


Un travail de passionnés qui paye !

Ces commerçants très pointus l’avouent : ils sont avant tout de vrais passionnés ! Leurs boutiques de niche assurent un travail de sourcing hors pair que peu de marques euvent se permettre. Ces lieux deviennent ainsi de véritables références dans leur domaine, et la boutique, un showroom où l’expérience client joue un très grand rôle.

C’est le cas par exemple, de cette ancienne boucherie dont les murs en carrelage blanc et la vitrine-comptoir abritent désormais saucisses, entrecôtes et autres salamis… en tissu !

La propriétaire – végétarienne depuis son adolescence – s’est ainsi spécialisée dans ces objets de déco pour le moins originaux.


Est-ce que ça marche vraiment ?

 

La boucherie en tissu vient de fêter ses 10 ans, le commerce de boutons existe depuis 30 ans… Il n’y a pas vraiment de règle. Excepté peut-être que tous s’accordent à dire que le web joue un rôle prépondérant dans leur activité. Si la boutique est une belle vitrine qui sert leur savoir-faire, c’est bien en ligne que se niche le business.

A l’ère des grands réseaux de distribution, des sites web à l’offre élargie et des chaînes, tous ces exemples nous rappellent qu’il y a encore beaucoup d’opportunités pour des commerçants désireux de créer leur commerce rien qu’à eux. Un commerce unique.