Un jour, c’est l’intelligence artificielle qui gérera nos petites annonces.

Publié le 23/10/20

Voitures, vêtements, déco, matériels sportifs ou de bricolage… le marché de l’occasion fait chaque jour de nouveaux adeptes. Mais entre la rédaction de l’annonce, la recherche du prix juste, mais aussi parfois l’incertitude, côté acheteur, sur l’état du produit et sa valeur réelle, la seconde main pâtit encore d’une image d’amateur. Mais l’intelligence artificielle pourrait bien changer tout ça.

L’intelligence artificielle : partenaire indispensable du commerce !

L’IA est décidément partout. Après le secteur de la mode ou encore de l’édition de catalogue , voilà désormais qu’elle se pique d’intérêt pour le marché de l’occasion. Il faut dire qu’avec 50 milliards d’Euros estimés d’ici 3 ans, le secteur a de quoi susciter des envies. C’est ainsi qu’en Suède, des chercheurs ont développé un algorithme capable d’étudier des centaines de millions de petites annonces. De la photo au descriptif en passant par le prix… l’IA apprend ainsi à reconnaître des objets et à y associer une valeur en fonction des caractéristiques et du degré d’usure. Résultat, demain, en prenant une simple photo de votre manteau ou de votre vélo, le logiciel sera capable de rédiger une petite annonce claire, pertinente et de fixer le prix le plus juste par rapport à ce qui se pratique sur le marché. De quoi sensiblement simplifier la mise en vente, mais aussi rassurer les potentiels acheteurs sur la valeur exacte du produit.

un visage couvert par des lignes de code

Avec son intelligence artificielle, Facebook invente le commerce permanent.

Si la publicité reste bien sûr la principale source de revenus de FACEBOOK, le géant des réseaux sociaux entend aussi prendre une part non négligeable dans le e-commerce. Déjà présent avec ses marketplaces dans le shopping en ligne, la maison mère de WHATSAPP et INSTAGRAM a désormais pour ambition de rendre chaque objet, visible sur ses plateformes, disponible à la vente. Elle a ainsi développé GROKNET. Une machine learning capable d’identifier sur une simple image de produit des dizaines de milliers de caractéristiques. De la taille à la marque, en passant par la couleur, l’usure…  le logiciel reconnaît, catégorise et délivre une courte description à même de pouvoir vendre le produit. Si la technologie permet de créer rapidement et de façon efficace des petites annonces toutes faites, elle intéresse aussi les professionnels.

un pouce en néon

L’intelligence artificielle à la pointe du commerce Social First.

Gain de temps encore mais aussi d’efficacité pour les entreprises qui n’auront plus qu’à télécharger leurs photos produits pour générer des descriptifs pertinents et calibrés pour le référencement. Mais là où FACEBOOK va plus loin, c’est dans la combinaison des technologies. En effet, à la reconnaissance d’image, la société au pouce bleu compte associer la réalité augmentée et même des assistants virtuels. Ainsi, demain, derrière votre smartphone ou votre tablette, vous pourriez vous voir proposer une parka parfaitement ajustée, d’une marque que vous appréciez, pour affronter la météo qui s’annonce capricieuse dans les prochains jours. Ou même pourquoi pas un tout nouveau canapé assorti à la déco de votre salon, en vue de la soirée entre amis de la semaine prochaine et justement disponible en occasion près de chez vous. Une toute nouvelle expérience d’achat résolument tournée Social First. Le e-commerce n’a pas fini de nous étonner.

L’essentiel

Le marché de l’occasion est en plein essor. Avec l’intelligence artificielle ce dernier pourrait devenir encore plus accessible, simple, rationnel et donc rassurant. De quoi conforter tous ceux qui s’y intéressent ou s’y investissent, particuliers mais aussi distributeurs.

 

Crédit photo : Facebook, iStock