épicerie ambulante zero dechet oney

Un jour, l’épicerie ambulante nous conduira droit au zéro déchet !

Publié le 24/02/20

Le zéro déchet fait le plein d’adeptes. En Europe bien sûr et notamment en France, plutôt en avance sur cette nouvelle façon de consommer. On estime ainsi que d’ici 2022, il devrait peser dans l’hexagone un peu plus de 3 milliards d’euros, contre à peine 100 millions en 2013. Une tendance de fond loin de concerner uniquement quelques “bobos” citadins. De niche, le vrac et le zéro déchet sont devenus désormais mobiles grâce à la multiplication des points de vente itinérants.


 

“Et si je lançais mon vrac truck ?”

camion ambulant de vrac oneyVRAC’MENT BON, LA MAIN DANS L’SAC, LA NOMADE, STRAS TA ROUTE… depuis quelques temps, de drôles de camions sillonnent les campagnes françaises. Leur point commun ? Ce sont tous des épiceries ambulantes dédiées au zéro déchet. Céréales, légumineuses, féculents, mais aussi produits cosmétiques ou ménagers… ici, on achète au poids et armé de ses propres contenants. Plus qu’une lubie, une tendance de fond qui touche désormais plus d’1 français sur 2 (47% déclaraient déjà en 2018 avoir déjà acheté en vrac) et qui ne cesse de faire des adeptes.


 

Le vrac : fer de lance du zéro déchet.

Trop, c’est trop. Il est temps que les magasins proposent des solutions anti-gaspi et zéro déchet, chaque année, entre 8 et 12 millions de tonnes de plastique pénètrent dans les océans. Soit l’équivalent d’un chargement de camion chaque minute. Rien d’étonnant donc à ce que la prise de conscience soit de plus en plus généralisée et que des familles entières choisissent désormais de réduire drastiquement leurs déchets…et donc de passer au zéro déchet. D’autant que d’écologique, le vrac mobile se pare aussi d’une dimension sociologique. Ces épiceries mobiles sont en effet une vraie alternative à la désertification commerciale des campagnes. Elles participent ainsi à réinstaller le plaisir de faire soi-même mais (re)créent aussi du lien au cœur même des places de villages.


 

Du biblio-truck au barber-truck !

bibliobus zéro déchet ambulantEt la tendance ne devrait pas s’arrêter. Le commerce ambulant connaît ainsi un véritable succès et ne cesse de se décliner au fil des idées d’entrepreneurs toujours plus inventifs. Après les food trucks et les biblio truck (ou bus), d’autres choisissent aussi de prendre la route. C’est le cas par exemple des coiffeurs et des barbiers ou encore des magasins thématiques comme L’ARRÊT CREATION. Un Creativ’Truck qui vient à la rencontre des enfants pour leur proposer des ateliers créatifs ou des animations clés en main pour goûters et anniversaires. Une autre façon de faire venir le commerce à tous, débarrassée du carton et des emballages qui encombrent désormais trop souvent nos boîtes aux lettres et nos poubelles. Les alternatives zéro déchet sont donc désormais partout. A chacun d’entre nous de ne plus passer à côté !


 

L’essentiel

Le zéro déchet prend la route ! Porté par des entrepreneurs inventifs et le plus souvent dotés d’une conscience durable, le phénomène gagne les campagnes. Si pour l’heure, ce mode de distribution alternative ne peut pas encore rivaliser avec l’immense offre de choix des réseaux réels ou virtuels ; associé à un système de commande en ligne, il pourrait demain se développer encore davantage et nous débarrasser enfin de nos déchets inutiles.