la voiture autonome nous emmènera loin dans l

Un jour, la voiture autonome nous emmènera loin dans l’expérience utilisateur

Publié le 24/02/20

Bardée d’écrans, presque autonome et désormais dotée de systèmes de paiement sûrs et perfectionnés, la voiture, de plus en plus connectée, offre des perspectives réjouissantes en termes d’expérience client. Petit tour du côté des dernières nouveautés dans le domaine des voitures autonomes.


 

La voiture autonome comme nouvel espace de shopping ?

Nous vous avions déjà parlé de la solution de paiement Automatric qui permet notamment en Espagne et au Portugal de régler son plein d’essence grâce à la reconnaissance de la plaque minéralogique. Les progrès dans le domaine ne cessent de se développer. BMW a ainsi, fin 2019, lancé avec OLO, une plateforme de livraison alimentaire américaine, un tout nouveau service de commande de nourriture à bord de leur voiture autonome. L’interface, très intuitive, qui s’appuie sur les plats et les menus précédents ou favoris, permet en quelques clics de passer commande et bien sûr de régler. Le système de navigation de la voiture propose alors de passer récupérer la commande. Mais ce n’est qu’un début…

voiture autonome aux états-unis


 

Une expérience de plus en plus personnalisée avec les voitures autonomes.

voiture autonome et bmw nouvelles technologiesLe constructeur chinois BYTON, spécialisé dans les voitures électriques, a ainsi mis au point un modèle disposant d’un écran de 48“ (121 cm) couvrant toute la largeur du tableau de bord. L’installation permet bien sûr de regarder des films, de consulter ses messages ou encore d’aller sur internet. Mais le plus incroyable, c’est que l’ensemble de ces services utilisent la reconnaissance faciale pour personnaliser l’expérience à bord en fonction des occupants. Sécurité oblige, ces services ne sont bien sûr pas tous accessibles lorsque le conducteur est occupé à rouler. Mais qui dit encore que demain, ce dernier devra rester concentré sur la route ? Les avancements de la technologie sur les voitures autonomes sont tels, que certaines compagnies d’assurance envisagent même de faire davantage confiance à l’intelligence de la voiture, plutôt qu’à leurs conducteurs pour fixer leurs tarifs.


 

Posséder une voiture aura-t-il encore du sens ?

La question n’est plus de savoir si les voitures autonomes à 100% seront possibles, mais bien de savoir quand elles seront disponibles. Si GOOGLE a déjà annoncé qu’il ne deviendrait pas un constructeur automobile, il s’est cependant choisi un autre but : devenir le leader des technologies de conduite autonome à travers sa filiale WAYMO. Cette dernière revendique déjà 16 millions de km parcourus dans la vie réelle par ses GOOGLE CAR et plus de 10 milliards de façon virtuelle dans ses laboratoires. Une façon de tester et d’appréhender parfaitement tous les scénarios possibles dans le cadre d’une utilisation de masse et “In Real Life”.

Alors peut-être que demain, la conduite ne fera plus partie de notre quotidien. Mais dans ce cas-là, peut-être aussi que le plaisir de posséder une voiture aura lui aussi disparu.


 

L’essentiel

La voiture autonome arrive. Même si elle doit encore affiner sa technologie et lever l’ensemble des freins liés à la sécurité et à la législation, nul doute qu’elle sera demain une réalité. D’ici là, constructeurs et GAFAM rivalisent déjà d’innovations pour transformer radicalement notre expérience de conduite.