Un jour, l’aventure sera vraiment au coin de la rue !

Publié le 19/10/20

Crise de la Covid-19 oblige, nos horizons se sont pour le moins rétrécis. Terminés les treks à l’autre bout du monde, les road trips de milliers de km ou les safaris photos dans une nature exotique. Désormais le dépaysement joue la proximité, et l’évasion se crée juste en quelques heures. Bienvenue près de chez vous pour le nouveau tourisme d’aventure.

Le tourisme d’aventure : l’expérience avant tout.

Entendons-nous bien. L’aventure dont il est question ici tourne autour d’expériences émotionnellement voire physiquement impliquantes, plutôt que dans de dangereuses expéditions. L’idée est ainsi de délaisser davantage les circuits touristiques hyper fréquentés et balisés au profit de moments ou de rencontres riches et intenses en souvenirs. Il y a quelques années déjà, AIRBNB avait ouvert la voie en faisant la promotion d’activités inédites et locales proposées par les hôtes. Ici, de la calligraphie, là, un cours de cuisine ou de danse. L’idée étant d’être toujours au plus proche de la “vraie vie”. Avec le confinement, la tendance s’est non seulement accélérée, mais elle a aussi fait naître de nouvelles pratiques.

une famille sur des vélos vu de dos

Un tourisme d’aventure de proximité.

Plus proche, plus frugal, souvent plus connecté à la nature ou à l’environnement… ce nouveau tourisme d’aventure, voire même de micro aventure, se caractérise moins par la destination que par la recherche d’expériences uniques. En regardant bien, les spots d’aventure touristique sont légion autour de chez soi… pour peu qu’on prenne le temps de les chercher ! Une descente de rivière en paddle, une virée vélo le temps d’un week-end, ou plus aventureux, la randonnée pieds nus dans la neige ou l’escape game dans une grotte. Les plus téméraires s’essaieront à l’Urban Exploration (ou Urbex). Une discipline en pleine explosion qui invite ses pratiquants à s’aventurer dans des lieux désaffectés : ancienne usine, vieil hôpital, manoir abandonné… Frissons garantis. D’autant que si la pratique n’est pas illégale, elle n’est pas non plus franchement autorisée. Heureusement de nouveaux acteurs émergent pour encadrer au mieux cette nouvelle tendance.

un homme faisant du paddle sur un lac

Les nouvelles plateformes du tourisme d’aventure.

Elles ont pour nom CHILOWE, HELLOWAYS ou encore THE OTHER LIFE et ont toutes en commun de proposer des expériences singulières, de proximité… et il est vrai bien souvent instagrammables ! HELLOWAYS par exemple, propose ainsi des randonnées 100% nature accessibles sans voiture. On peut donc s’y rendre à pied, en bus ou en train. Les itinéraires sont disponibles gratuitement, mais une formule payante existe pour accéder à des randonnées de deux jours ainsi qu’à des services exclusifs (comme les tracés GPS en temps réel, la possibilité de discuter avec un conseiller rando…). Une tendance qui, si elle colle parfaitement au contexte lié à l’épidémie, répond aussi aux besoins croissants des urbains et des sédentaires de casser leur routine quotidienne. Une tendance forte du tourisme qui repose la question du sens dans le tourisme mais aussi celle du rôle et de la place des agences de voyages dans cette pratique de plus en plus désintermédiée.

logo Helloways

L’essentiel

Pour de nombreux secteurs, la crise de la covid-19 a agi comme un révélateur. Le tourisme n’échappe pas à cette tendance. Ultra local, il se recentre désormais sur de courts séjours où l’expérience prime. Ce tourisme de micro aventure pourrait bien demain occuper les vacances de tout un chacun.

 

Crédit photo : Helloways, Hérault tourisme, Les Echos, iStock