Un jour, tous les retailers auront une solution de réalité augmentée !

Publié le 10/08/20

Si le confinement lié à la covid19 a véritablement mis un coup d’arrêt à l’activité économique, il a en revanche clairement donné un coup d’accélérateur à l’adoption des outils numériques, de travail à distance, de visioconférence mais aussi de réalité augmentée. Cette dernière s’invite d’ailleurs de plus en plus dans nos vies pour le plus grand bonheur des retailers et des clients.

Comment ça fonctionne, la réalité augmentée ?

Sans trop rentrer dans la technique, disons tout simplement que la réalité augmentée peut se définir comme la superposition du virtuel au réel. Pour fonctionner, elle nécessite un smartphone, une tablette ou une paire de lunettes dédiée. On la retrouve aussi bien sur votre boîte de céréales préférées pour en animer la mascotte, que dans les casques de certaines unités de l’armée pour aider les combattants à obtenir en temps réel des informations sur le terrain qui les entoure. Elle ne doit pas être confondue avec la réalité virtuelle, qui elle, plonge l’utilisateur dans un monde entièrement virtuel pour l’amuser, l’entraîner ou lui faire découvrir sa future cuisine ou la planète Mars.

Qui utilise aujourd’hui la réalité augmentée ?

Si dans un premier temps, la réalité augmentée a pu passer pour un gadget ou une nouvelle forme d’amusement, elle a cependant peu à peu trouvé sa place, notamment dans le retail, comme un relais de l’expérience client. Le meilleur exemple étant sans doute L’OREAL L’entreprise cosmétique a très tôt perçu le potentiel marketing de l’outil en développant des applications qui permettent aux clientes de simuler, via l’appareil photo de leur smartphone, des teintes de rouge à lèvres, de fond de teint et même dernièrement des nuances de couleurs de cheveux. Mieux encore, la marque française, qui a vu ses ventes progresser de 8% sur l’année 2019, estime que cette progression est en grande partie due aux ventes en ligne. Et donc à l’outil de réalité augmentée, qui permet simplement de se projeter avant d’acheter. Mais les interactions peuvent encore aller au-delà.

Comment la réalité augmentée crée de la proximité ?

C’en est presque paradoxal, mais oui, la réalité augmentée, loin d’être un vecteur de relation de second choix, est en train de réussir à concilier le meilleur des deux mondes. Il est aujourd’hui facile pour un consommateur “d’inviter” chez lui une marque ou un professionnel sans que cela soit perçu comme envahissant. A l’inverse, toujours grâce à la réalité augmentée, le professionnel dispose de conditions de discussion, d’explication et de démonstration produits parfaites. “Mieux que si vous étiez sur place !” C’est même le leitmotiv de STREEM, un des principaux acteurs de ce marché. Cette société américaine développe en effet des applis et des outils pour tout type d’entreprise. Du diagnostic et du dépannage à distance pour les fabricants et installateurs de matériels électroniques, au constat de sinistres pour les compagnies d’assurance, en passant par les états des lieux des biens en location… La réalité augmentée permet de s’affranchir des distances et ainsi de gagner beaucoup de temps… et donc de réaliser beaucoup d’économies.

De la réalité augmentée au commerce augmenté

Car au delà du dépannage et du contrôle, la technologie qui ne cesse de s’enrichir de fonctionnalités, réussit désormais à fusionner le lieu de la demande (le domicile) et celui de l’offre (le magasin). On peut ainsi montrer la salle de bain qu’on souhaite refaire, découvrir les carrelages disponibles en boutique, voir ce que cela pourrait rendre et même combien cela coûterait grâce aux outils de prise de mesures, de détection des couleurs, de reconnaissance des formes…La technologie est au point et les consommateurs de mieux en mieux équipés et aguerris à ces nouveaux outils. Retailers et points de vente pourraient donc bien prochainement faire évoluer leurs offres pour entrer dans le commerce augmenté.

L’essentiel

Non, la réalité augmentée n’est pas un gadget. Dopée par les progrès de la technologie et le taux d’équipement des ménages, elle est en train de faire naître de nouvelles habitudes chez le consommateur mais aussi de réjouissantes perspectives pour les retailers. Place au commerce augmenté !

Crédit photo ; iStock, L’Oréal, Ikea