Un jour, les startups vendront de la confiance !

Publié le 02/12/20

Depuis toujours la confiance est sans conteste la condition préalable à tout échange économique. Un dogme déjà posé en son temps par l’économiste Adam Smith (1723-1790) et qui continue encore aujourd’hui à inspirer entreprises et startups. Dernier exemple en date : GENSDECONFIANCE.com. Un site de petites annonces immobilières qui dépoussière à sa manière la caution solidaire.

GENSDECONFIANCE.com : la confiance dans l’économie collaborative.

Ce site français fondé en 2014 se définit comme un véritable réseau familial et sécurisé de petites annonces en toute confiance. Ici, on retrouve voitures, meubles, livres, vêtements d’occasion ou même offres de baby-sitting, exactement comme sur LE BON COIN. A ceci près qu’ici, pour déposer ou répondre à une annonce, il faut au préalable avoir été coopté ou recommandé par au moins 3 “parrains” déjà membres du site et qui se portent garants moralement. Un principe qui vise à en finir avec les expériences parfois désagréables qu’on peut parfois subir sur des plateformes collaboratives : arnaques au paiement, faux rendez-vous, absences de réponses….

La caution solidaire réinventée à l’heure des plateformes collaboratives

Depuis le 1er septembre dernier, GENSDECONFIANCE.com va même encore plus loin. La plateforme propose en effet d’un côté de compenser l’absence de dépôt de garantie des locataires et de l’autre de garantir gratuitement aux propriétaires qu’ils toucheront bien leurs loyers. Comment ? En demandant aux futurs locataires de réunir cette fois non pas 3 parrainages, mais bien 10 et en s’acquittant d’une commission de 6%.

La plateforme y croit, et à juste titre : en plus de ses 370 000 membres et des 30 000 nouvelles annonces déposées chaque mois, le site peut s’enorgueillir d’avoir enregistré pas moins de 25 000 locations sans aucun incident. Une innovation qui va dans le sens d’un meilleur accès à la location immobilière et qui n’est pas sans rappeler celle de THE GUARANTORS.

THE GUARANTORS : la startup qui joue la caution solidaire en mode co-locataire.

Cette entreprise américaine a choisi son combat : défendre la cause des locataires qui ne souhaitent pas, ou ne peuvent pas, faire appel à une caution familiale et dont le profil ne remplit pas toujours les exigeants critères des propriétaires immobiliers. Elle s’appuie pour cela sur un questionnaire précis qui passe en revue la situation du demandeur. Questionnaire qui une fois complété est alors soumis à un algorithme. Si l’IA accepte, la startup signe alors comme co-locataire le bail et prend en charge la garantie. En contrepartie, elle prélèvera 5 à 7 % du montant annuel de la location. A l’heure de l’explosion du social-selling et de la multiplication des marketplaces, on peut supposer que cette approche communautaire de la confiance pourrait inspirer d’autres secteurs.

Sources : iStock, Gens de Confiance, The Guarantors