Un jour, les ados parleront de leur banque à la récré.

Publié le 29/08/19

Si une majorité d’enfants possède un compte épargne (8 parents sur 10 déclarent mettre de l’argent de côté pour leurs enfants), ils sont en revanche encore assez peu nombreux à posséder un compte courant. Mais avec l’émergence des néo-banques, les choses changent.

Tu me prêtes 10 euros ?

Les adolescents sont comme nous : ils consomment ! Et ils consomment surtout en ligne !

Non seulement le petit billet sorti du porte-monnaie de maman ou de papa n’est plus adapté à la nouvelle génération, et avec du recul, ce n’est peut-être pas la meilleure façon de leur apprendre à gérer leur argent.


Nous sommes une étape.

C’est ainsi que se définit la bien-nommée Step.

Une néo banque américaine qui s’apprête à se lancer et qui s’adresse directement aux ados… et bien sûr à leurs parents !

Objectif : permettre aux 12-17ans de faire leurs premiers pas dans la gestion de leur argent en toute sécurité.

La promesse est belle et, comme toujours dans notre monde numérique, elle passe par le smartphone.


Une offre complète

Un compte bancaire, gratuit et sans frais, qui permet de suivre ses comptes, de payer grâce à une carte bancaire, d’envoyer et de recevoir de l’argent et même de gagner des récompenses… voilà le package de base proposé par l’appli de Step. Côté sécurité : le compte ne permet pas de découvert et chaque somme dépensée peut également être soumise à une autorisation préalable des parents.


Une cagnotte pour mes sneakers.

 

Ainsi, chez le français Pixpay, qui s’est lui aussi lancé sur ce marché, on propose en plus de créer des missions (5€ si votre ado lave votre voiture) ou encore des cagnottes. C’est en quelque sorte la tirelire numérisée et thématisée : votre ado veut encore changer de baskets ? Sur l’appli, il a la possibilité de créer une cagnotte “sneakers” sur laquelle, maman, papi ou l’oncle Edouard pourront abonder à l’occasion d’un anniversaire ou d’un Noël.

Un principe qui vise aussi à sensibiliser les jeunes à la valeur de l’argent.


De futurs bons gestionnaires ?

Autre acteur sur le marché, Xaalys, qui a fait de l’éducation financière le socle de sa solution.

La start up propose d’ailleurs à cet effet 2 formules : une version payante à 2€99/mois avec toutes les fonctionnalités et une version gratuite qui donne accès à des outils ludiques de gestion. Le nom de la marque n’a d’ailleurs pas été choisi au hasard : Xaalys signifie argent en Wolof, langue parlée au Sénégal. Car, comme le précise la marque, “là où l’argent est rare, en détenir appelle respect et sagesse”.


Et après ?

C’est toute la question qui se pose. Car les ados grandissent… et aujourd’hui, toutes ces néo-banques savent bien qu’à un moment l’oiseau finit par quitter le nid. La grande question sera : pour aller où ?

Retourner dans la banque de papa et de maman ? Ou poursuivre avec une autre néo-banque ?

Les paris sont ouverts !

Crédits photos : Step, Pixpay, Xaalys