Un jour, la data sauvera mes samedis.

Publié le 13/06/19

Courir les magasins pour se rhabiller, ce n’est pas toujours simple. Alors quand il s’agit d’y traîner les enfants, cela peut vite devenir compliqué. Même lorsqu’on a trouvé la bonne marque en termes de style, de look ou de prix… il faut tout recommencer au bout de quelques mois pour cause de croissance excessive ! Heureusement de nouveaux acteurs simplifient nos samedis après-midi en mixant intelligemment 2 grandes tendances : l’abonnement et la data.

Avec KIDBOX, la tendance est dans la boîte.

KIDBOX est une startup américaine entièrement dédiée à l’univers enfant. Le principe est simple : après un questionnaire rapide et ludique (taille, goûts en matière de mode), KIDBOX expédie dans une jolie boîte 5 à 6 articles, adaptés aux envies et à la saison. Les vêtements sont sélectionnés par des stylistes maison parmi les quelques 150 marques partenaires du site.
La marque s’engage en plus à reverser un don auprès d’une association caritative. Côté tarifs, les vêtements pour bébé oscillent entre 11$ et 13$, ceux pour enfants entre 14$ et 16$.
Mais d’autres vont encore plus loin.


STITCH FIX : une styliste personnelle, la data en plus.

La marque, initialement dédiée aux femmes puis aux hommes, s’est depuis l’été dernier ouverte aux enfants.
La promesse est toute simple : “Faites-nous confiance et laissez-nous choisir pour vous vos vêtements, chaussures et accessoires.”
Derrière ce pitch séduisant se cache un savant dosage de stylisme assuré par des conseillers et surtout des data. Beaucoup de data


Dis-moi ce que tu aimes…

Première étape pour le ou la client(e) : répondre à un questionnaire détaillé d’une dizaine de minutes, qui va du style préféré aux occupations quotidiennes. Le site récolte ainsi une cinquantaine de données qui vont être passées au crible de l’algorithme et dont la finalité est de choisir 5 articles.
La data permet ainsi de calculer la meilleure probabilité d’un bon matching entre le client et un produit.
C’est à ce moment qu’entre en jeu l’une des 3 500 stylistes de la marque. C’est elle qui va en effet tester différentes combinaisons pour optimiser au mieux la sélection proposée. Ainsi si l’algorithme recommande à 90% un top, mais que la styliste juge que celui à 80% suit mieux avec le pantalon sélectionné, c’est elle qui remporte la décision finale. Résultat, chaque commande est non seulement préparée pour séduire au mieux son destinataire, mais la styliste ajoute en plus un petit mot personnel pour expliquer son choix ou donner des conseils pour accessoiriser la tenue. La recommandation est donc double : humaine et technologique.


Objectif : satisfaction maximale.

Comme chez KIDBOX, le ou la client(e) renvoie gratuitement le ou les articles qui ne convien(nen)t pas, mais doit tout de même s’acquitter de 20$ pour chaque commande : le prix du service de la styliste.
Le modèle économique repose ici encore sur une satisfaction client maximale et utilise donc pleinement le potentiel de la data à toutes les étapes : de la logistique dans l’entrepôt au bon matching client-styliste jusqu’au data images (46% des clientes possèdent un board Pinterest)… le tout au service d’une expérience sans couture !


STITCH FIX en chiffres :

Créée en 2011
1,2 milliard de dollars de CA en 2018
6 300 collaborateurs dont 3500 stylistes et 80 data scientists
2,7 millions de clients réguliers

Crédits photo : Kidbox / Stitch fix