Un jour, toutes les marques ouvriront leur café !

Publié le 30/04/19

Cosmétiques, prêt-à-porter et même titre de presse… ce n’est sans doute pas un hasard si beaucoup de grandes marquent veulent aujourd’hui leur café ou leur restaurant ! Nous avons fait pour vous la tournée de ces lieux devenus incontournables dans une relation client en recherche d’amélioration continue.

Le café, c’est la nouvelle expérience shopping !

Confortablement installé dans un siège design, vous hésitez entre un cappuccino au lait d’amande ou un café virgin mojito à base de menthe, de sucre de canne et de citron vert… Pourtant, vous n’êtes pas chez le dernier barista tendance, ni même dans l’une des nombreuses boutiques qu’affectionne tant Georges, mais bien chez L’Occitane, créateur de parfums et de cosmétiques.
L’idée de créer un lieu multi-sensoriel qui mêle parfums et goûts est né en 2017 de la rencontre d’Olivier Baussan, fondateur de l’Occitane et du chef Pierre Hermé. Depuis son lancement, le lieu qui se situe sur les Champs-Elysées à Paris, ne désemplit pas. Les clients sont ravis de pouvoir tester et acheter les dernières créations cosmétiques et de pouvoir déguster desserts mais aussi plats du grand chef. Un exemple isolé, pensez-vous… ?

Glossier, Bulgari, Ralph Lauren…

En version éphémère façon pop-up ou dans le cadre de rénovation de flagships, la tendance, c’est de se mettre à table !
A l’heure de l’expérience client sans cesse à réinventer, les marques ont trouvé ici un terrain de jeu propice à développer un relationnel fort et surtout à rallonger le temps de présence en magasin ou du moins de contact avec la marque.

Du diner américain au bar à gin anglais…

Chacun trouve dans l’univers fooding de quoi régaler sa cible. Pour la marque de cosmétiques fraîche et tendance Benefit, c’est dans une ambiance de diner américain des années 50 qu’elle convie à Los Angeles ses afficionados. Entre deux tests de mascara, elles peuvent déguster un milkshake servi par des employés à rollers tout droit sortis d’un épisode de “Happy Days”.
Ambiance plus feutrée, dans le nouveau magasin Hackett de Londres, où c’est un bar à gin, dans le plus pur style d’un club de gentlemen, qui attend ces messieurs. Une bonne façon de les retenir un peu plus en magasin.

Est-ce que ça marche ?

Ce n’est pas parce qu’on est un bon distributeur qu’on fait un bon restaurateur. Les deux métiers sont différents, mais plus encore ici, ce n’est pas tellement la rentabilité du lieu qui importe, mais davantage l’image et le moment de partage. Le café, c’est un peu le nouveau point de rencontre entre la marque et ses clients. Ce qui est d’ailleurs intéressant, c’est de constater que ce ne sont pas nécessairement des pure players qui ouvrent ce type de lieu, comme pour compenser une absence physique. Il s’agit bien plutôt de réseaux en dur qui souhaitent nourrir la relation, être au plus près de leur cible – à l’image du café du magazine Néon, à Paris dans le 18ème arrondissement, où les clients peuvent rencontrer les journalistes.
Proximité donc, mais aussi visibilité… car tous ces lieux sont aussi conçus pour être “instagrammables” et nourrir les réseaux sociaux !

Crédit photo : Benefit
Crédit photo : Glossier