Un jour, on reprendra la main sur nos data.

Publié le 23/11/20

Et vous, où en êtes-vous avec votre empreinte numérique ? Vous n’êtes bien sûr pas sans savoir que chaque fois que vous utilisez le web, vous y laissez des traces : historique de navigation, formulaires remplis, cookies… autant de données sur vous, précieusement collectées par les entreprises de la tech, que vous seriez pourtant en droit de réclamer et de contrôler.

La RGPD au secours de votre empreinte numérique

Pour réguler l’accès à ces milliards de données personnelles, la Commission Européenne a imposé dès 2018, le fameux RGPD : Règlement Général sur la Protection des Données. Un dispositif permettant d’une part d’accroître la protection des personnes et de leurs informations, et d’autre part de responsabiliser les acteurs qui traitent ces dernières. Obligatoire sur l’ensemble du territoire européen, le règlement n’en est pas moins dans les faits contraignant pour l’utilisateur, qui doit, sur chaque nouveau site visité, paramétrer ses options de confidentialité. Options qui passent le plus souvent par des formulaires décourageants, quand ils ne sont pas purement et simplement anxiogènes. Rien d’étonnant donc à ce que la sécurité cède la place à la facilité et que l’ensemble des conditions proposées se retrouvent acceptées… sans parfois même les lire ou les comprendre. Heureusement des solutions existent.

Quand des startups protègent votre empreinte numérique.

Elle s’appelle MINE (www.saymine.com). Elle est israélienne et elle ambitionne de devenir l’avenir de la propriété des données. Comment ? En vous proposant de recenser tous les sites et services auxquels vous êtes connecté et au besoin d’y effacer toutes vos données et votre empreinte numérique. Pour cela, elle commence par vous demander l’accès à votre boîte mail afin d’y scanner l’ensemble des entreprises présentes. L’algorithme dresse alors une cartographie complète de tous les sites et compagnies qui disposent d’informations sur vous (il est d’ailleurs parfois surprenant, voire inquiétant, de constater à quel point elles sont nombreuses).

Empreinte numérique : une prise de conscience nécessaire

Parmi ce mapping de centaines de sociétés, MINE va alors séparer celles avec lesquelles vous n’avez plus de contact, de celles avec lesquelles vous entretenez des échanges fréquents. L’appli envoie alors automatiquement aux premières une requête de suppression des données personnelles. Est-ce que ça marche ? Oui… à 60% ! Plus d’une entreprise sur deux ainsi approchée répond immédiatement et supprime les données. Et pour les autres 40% ? La démarche peut prendre un peu plus de temps et nécessiter une relance. Data is the new gold. Rien d’étonnant donc à ce que les entreprises aient du mal à se séparer de leurs pépites…

Pourquoi est-ce important de maîtriser son empreinte numérique ?

Laisser son email sur un site pour recevoir une newsletter, créer un identifiant ou un mot de passe pour accéder à son compte client… des actions tellement banales qu’on en oublierait presque qu’elles peuvent parfois se retourner contre nous. Spams, virus, phishing, arnaques… naviguer sur le web n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Même si nous le savons, dans les faits nous sommes encore trop nombreux à ne pas prendre toutes les précautions. Un récent sondage révélait  ainsi, qu’en France, 59% des internautes utilisaient

exactement le même mot de passe pour tous leurs comptes. Un rappel des règles élémentaires pour protéger et sécuriser ses connexions ne semble donc pas inutile.

L’essentiel

L’homme invisible n’existe pas. Encore moins sur le web où il est presque impossible de naviguer sans laisser de traces. Pourtant, pour protéger son identité et ses informations personnelles des solutions existent. Des états aux startups en passant même par les GAFAM, (qui sous la pression des associations ont rendu possible l’effacement de certaines de ses données), tout s’organise pour que naisse enfin une prise de conscience autour de l’importance de l’empreinte numérique.

 

Crédits photos : iStock, Saymine