Un jour, on passera de meilleures vacances grâce aux robots.

Publié le 06/08/19

Cet été, vous passerez peut-être vos vacances à l’hôtel. Un lieu qui, sous la pression conjuguée de concurrents type Airbnb et des avancées technologiques, va radicalement se transformer.

#oneday vous invite a pousser la porte de ces établissements d’un genre nouveau.

Ça, c’était avant.

3h08 du matin. Après une interminable route et des heures de bouchon, vous débarquez fourbu à votre hôtel. Personne au guichet pour vous accueillir. Vous devez encore sonner au poste de nuit et attendre. Attendre qu’un employé vienne vous enregistrer et vous délivrer le précieux sésame qui vous permettra, sitôt rentré dans votre chambre, de vous effondrer sur le lit.

Tout ça demain, appartiendra peut-être au passé.


Robot et reconnaissance faciale.

24h sur 24 et 7 jours sur 7, il ne faut désormais pas plus de 2 mn aux clients du FlyZoo Hotel de Hangzhou en Chine pour passer de l’accueil à leur chambre.

Le secret ? Ce sont des robots qui ont désormais remplacé une partie du personnel.

Les clients se présentent ainsi face à des droïdes d’à peine 1 mètre de haut qui scannent en quelques secondes visages et passeports.

La démarche effectuée, le client va pouvoir prendre l’ascenseur, qui le reconnaît et lui permet d’accéder automatiquement à son étage. Arrivé devant sa chambre, même situation : la porte ne s’ouvre que si elle reconnaît le visage de son occupant.

Et du réglage de la température de la chambre, à l’éclairage en passant par le room service et le règlement… tout se passe sans aucune intervention humaine.

Il faut dire que derrière cet hôtel, d’un genre nouveau, se cache le géant Alibaba.


Objectif : tester le niveau d’acceptation des clients.

La technologie est prête… mais l’humain, lui, est-il prêt à se passer d’interactions et de relations sociales dans ce contexte ? C’est tout l’enjeu de ce test grandeur nature. Même si l’on sait qu’en Chine, le niveau d’acceptation de ce type de technologie est grand et fait déjà partie du quotidien de millions d’habitants.

Il n’en sera peut-être pas de même pour des européens ou des américains…qui testent eux aussi d’autres formes de services liées à l’intelligence artificielle.


Hello Connie !

Ainsi aux USA, la célèbre chaîne d’hôtels Hilton teste actuellement la présence d’un robot destiné à la conciergerie. Du nom de Connie (en référence au fondateur Conrad Hilton), l’Android, basé sur l’IA Watson développée par IBM, est là pour informer et renseigner les clients sur les services, les activités aux alentours et répondre à leurs souhaits. Loin de remplacer le personnel humain, il est là avant tout pour le suppléer et lui permettre ainsi de se concentrer sur des tâches qui réclament davantage d’attention ou encore de personnalisation.

Un principe que l’on retrouve également en Californie, au Aloft Hotel. Ici un Botlr (contraction de “bot” et “Butler” – majordome en français), arpente les couloirs pour satisfaire les demandes des clients.

Une fois devant la porte, il passe un appel au lieu de frapper et préfère effectuer une petite danse plutôt que de recevoir un pourboire. Il paraît que les clients adorent.

Credits Photo : Flyzoo hotel, Hilton, Aloft hotel