Un jour, on dira merci (aussi) aux commerçants !

Publié le 14/05/20

S’il est encore trop tôt pour avoir le recul nécessaire sur la crise du covid19, il n’empêche que certains signaux ont déjà durablement marqué les esprits et sans doute la société tout entière. Parmi ces derniers, on peut mettre en bonne place l’image sociale de la distribution et de ses principaux acteurs. Petite rétrospective (non exhaustive) des actions menées et premières impressions.

Les retailers multiplient les initiatives solidaires.

AUCHAN, SYSTÈME U, MONOPRIX… C’est peu dire que les retailers, et plus spécifiquement les distributeurs alimentaires, se sont mobilisés contre cette pandémie. Ils ont été en première ligne, assurant notre approvisionnement, dans des conditions souvent difficiles. Portés en héros, ils ont fait preuve d’initiatives, d’inventivité et de solidarité en mettant en place en seulement quelques semaines :

• des accès prioritaires ainsi que des créneaux réservés aux personnes âgées et aux personnels soignants, pour que ces derniers, débordés par l’épidémie, puissent notamment faire leurs courses rapidement.

• des services de livraison dédiés là encore aux personnels soignants et aux personnes âgées. Prioritaire et parfois même express pour les premiers, le service s’est même rendu accessible via des plateformes téléphoniques pour permettre à ceux ne disposant pas ou ne maîtrisant pas internet d’en profiter.

• des paniers repas offerts aux chauffeurs-routiers chargés d’approvisionner entrepôts et plateforme logistique.

• la mise à disposition de kits de première nécessité pour le personnel hospitalier avec pâtes, œufs, riz, farine…

Au-delà des distributeurs alimentaires, d’autres initiatives plus spécifiques sont également à souligner :

• De nombreuses entreprises se sont mobilisées pour fournir blouses, masques, gel ou protections. On peut citer LA BLANCHE PORTE, LVMH…

• le site MADE.COM a également meublé 26 EHPAD en lits d’appoints, linge de lits, serviettes et petite déco pour permettre au personnel soignant de rester sur place afin d’éviter éviter tout risque de contamination des personnes âgées.

• BOULANGER, par l’intermédiaire de sa fondation, a offert plus de 28 000 tablettes numériques à plus de 2 700 hôpitaux et Ehpad français pour permettre aux patients confinés de rester en contact avec leurs proches. Une initiative soutenue par de nombreux acteurs comme ONEY, SFR, ALINEA ou encore AMAZON.

Sans oublier bien sûr, toutes ces entreprises qui se sont mobilisées pour collecter des dons, réunir de l’argent ou tout simplement instaurer le paiement comptant auprès de leurs fournisseurs pour ne pas les fragiliser davantage.

La solidarité partout et pour tous.

Le coronavirus est parvenu à vaincre le chacun pour soi. On a ainsi vu des retailers en Chine, aux USA et en Allemagne se prêter des salariés (lien vers article partage de salariés). De même en France, avec le GROUPEMENT DES MOUSQUETAIRES qui a offert ses excédents de masques à son concurrent E.LECLERC.

Partout donc, des directions aux équipes terrain, les femmes et les hommes de la distribution se sont mobilisés avec force et énergie, revalorisant au passage leur rôle aux yeux des consommateurs. Un engagement récompensé, bien évidemment, à travers le versement de primes, mais aussi de tous ces petits gestes, de ces “mercis” et même, comme on l’a vu dans certains magasins, d’applaudissements nourris de la part de clients toujours plus reconnaissants. Il y aura décidément bien un avant et un après covid19.

L’essentiel

Le coronavirus n’en finit pas de bouleverser nos schémas et nos repères. Preuve en est avec l’image des distributeurs, qui, en première ligne face à l’épidémie, deviennent, grâce à leurs initiatives, les nouveaux héros de nos quotidiens confinés. Le rôle sociétal des retailers sera-t-il un impératif dans l’après crise ?

Crédit photo : Monoprix, HyperU, LVMH, Boulanger, iStock