Un jour, c’est la data qui pilotera mon budget assurance auto !

Publié le 27/07/20

Data is the new oil. Comme le pétrole en son temps, les données sont en train de révolutionner des pans entiers de nos économies, dont bien évidemment le secteur automobile. La voiture connectée est désormais bien plus qu’une réalité : c’est un marché en croissance constante où constructeurs, équipementiers, mais aussi assureurs travaillent désormais main dans la main pour emmener l’expérience et la satisfaction client toujours plus loin.

La voiture connectée : nouveau marché de l’assurance auto ?

Dans le monde, on estime que sur la période 2017-2022, les ventes de voitures connectées devraient tripler et représenter un marché de plus de 155 milliards de dollars. Plus sûres, plus autonomes, plus intelligentes, ces nouvelles voitures qui carburent à la data et à l’intelligence artificielle nous promettent des expériences de trajet, et même de vie, toujours plus réjouissantes. Prolongement de nos smartphones, elles s’invitent même de plus en plus dans le parcours client, jusqu’à devenir des moyens de paiement. Bref, tout s’accélère… y compris du côté des assureurs qui voient, dans ces avancées, la possibilité de créer de nouveaux produits, mais aussi, au-delà, de nouer un nouveau type de relations avec leurs clients.

L’assurance comportementale : l’assurance de payer juste !

“Laisse-moi voir comment tu conduis, je te dirai combien tu devras payer”. Voilà comment on pourrait résumer la promesse faite aux clients américains de FORD et de son partenaire assureur NATIONWIDE. Grâce à ses modèles, tous en grande partie connectés, le constructeur américain a ainsi pu promettre aux acheteurs une remise pouvant aller jusqu’à 40% sur leur assurance auto… à condition qu’ils acceptent de transmettre des données sur leur façon de conduire. Durées des trajets, respects des limitations, des distances, des signaux d’alerte en cas de fatigue ou d’écart de trajectoire… Bardés de capteurs, ces véhicules peuvent en effet analyser et livrer en temps réel de précieuses informations sur le comportement des conducteurs ; et permettre ainsi d’affiner au plus juste un tarif d’assurance. Lancé en tout début d’année, le partenariat, également lié avec le constructeur TOYOTA, n’en est qu’à ses débuts. Mais il vient conforter une tendance de fond basée sur l’assurance comportementale dans l’automobile : le “Pay as you drive”.

Pourquoi les offres “Pay as you drive” vont se multiplier ?

Si depuis quelques années, les assureurs sont de plus en plus nombreux à développer des formules d’assurance dites “Pay as you drive” ou “Pay how you drive” par l’installation d’un boitier connecté sur le véhicule ; ce qui est plus novateur ici, c’est le partenariat “constructeur-assureur”. Une formule inédite qui vient démontrer que, pour se réinventer, le secteur automobile doit sans doute passer du mode compétition à celui de coopération, et travailler ainsi en synergie avec tous les acteurs de son marché. Une façon d’accélérer la transformation, mais aussi de faire face à la nouvelle concurrence des géants de la tech. A l’image de Tesla, qui a lancé, fin 2019 en Californie, sa propre offre d’assurance connectée dédiée à sa marque

L’essentiel

La data est désormais partout. Elle redéfinit produits et services, révolutionne des marchés et incite même au rapprochement. A l’image de la voiture connectée et du secteur de l’assurance, qui ont demain tout à gagner à travailler ensemble… s’ils ne veulent pas se faire doubler par les géants de la tech !

Crédit photo : iStock, Ford, Globalfleet