prépaiement-sera-partout-banner

Un jour, le prépaiement sera partout !

Publié le 09/03/20

Si le paiement se veut de plus en plus sécurisé et rapide (on pense notamment aux dernières avancées du paiement biométrique ), il constitue néanmoins un moment pas toujours agréable tant pour le client que le commerçant. D’où l’idée de mettre en place la possibilité de prépayer et de séparer ainsi l’interaction relationnelle de l’acte d’achat. Avec à la clé une meilleure expérience… mais aussi d’autres opportunités.

Le prépaiement pour arrêter de discuter des prix !

prépaiement-sera-partout-leboncoinVous avez sans doute déjà vécu cette situation : vous avez mis en vente votre canapé sur un site d’annonce. Une personne est intéressée, passe chez vous, vous dit qu’elle le prend et au moment de régler… cherche encore à négocier. Embarras, colère et peur de manquer la transaction… voilà autant de désagréables sensations que LE BON COIN a cherché à combattre en proposant la possibilité de régler en ligne avant, grâce au prépaiement. Une externalisation, voire une délégation du paiement, qui supprime ainsi toutes les tensions autour du règlement (sécurité, problèmes de monnaie…) et qui inspire désormais d’autres acteurs.


 

Le prépaiement pour une meilleure expérience client.

prépaiement-sera-partout-deliverooC’est ainsi que DELIVEROO a décidé de se lancer dans la vente à emporter. A Bruxelles, les clients peuvent désormais commander leurs repas sur l’appli et passer le récupérer directement en restaurant, sans passer par la case livraison. Pour le client, c’est la promesse d’économiser du temps d’attente et pour les restaurateurs de voir augmenter leur nombre de commandes. Un principe très pratique pour tous ceux qui, en rentrant du travail, souhaitent s’arrêter pour récupérer leur dîner. Mais d’autres ont eu l’idée d’aller encore plus loin.


 

Commandez, prépayez, mangez, repartez.

prépaiement-sera-partout-uber-eatsAu Texas, UBEREATS a procédé à un test grandeur nature en intégrant une nouvelle fonctionnalité à son appli : la possibilité de commander son repas, de le régler sur son smartphone et de pouvoir le consommer dans le restaurant même. Cette option Dine-in permet là encore au client de gagner du temps – ou de le prendre – sans qu’il ne soit jamais question d’argent. Une pratique sans doute amenée à se généraliser, grâce notamment aux différentes applis ou plateformes intermédiaires qui permettent de simplifier le prépaiement. Elle pourrait ainsi permettre au commerçant de se reconcentrer sur le service voire même de repenser son espace et pourquoi pas son business model.prépaiement-sera-partout-uber-eats


 

L’essentiel

L’expérience des VTC nous l’a démontré : quand aucun argent n’est échangé et que la question de la transaction est réglée, la relation commerciale est plus apaisée. Voilà pourquoi, de plus en plus de retailers s’interrogent sur l’opportunité de passer au prépaiement.

 

Crédits photos : Istock / Deliveroo / Leboncoin / Ubereats